Icademie background

Salariés : mobilisez le financement de votre formation auprès de votre entreprise !

Tout employeur privé (entreprise, association, etc.) verse ses cotisations « formation » auprès de son OPCA et cotise également au FONGECIF de sa région. Les deux organismes accordent des financements pour des dispositifs bien distincts...

Votre formation peut être financée selon le dispositif le plus adapté à votre projet : nos conseillèr(e)s en formation sont de véritables spécialistes de la formation continue, ils vous accompagnent dans vos démarches, vous guident pour une réponse rapide de l’organisme sollicité après montage administratif de votre dossier dans les meilleurs délais.

 

Dispositifs salariés : 

Le plan de formation

Il est à l’initiative de l’employeur, qui définit les actions de formation qui seront mises en place auprès des salariés. Elles sont de deux catégories :
- actions d’adaptation du salarié au poste de travail ou liées à l’évolution ou au maintien dans l’emploi dans l’entreprise ;
- actions pour le développement des compétences du salarié.

Votre projet de formation peut rentrer dans l’une de ces catégories. Pour le définir, nous vous conseillons d’avoir un échange direct avec votre employeur. 

 

Périodes de professionnalisation

Les périodes de professionnalisation s'adressent aux salariés présents dans l'entreprise et titulaires d'un CDI ou aux bénéficiaires d'un contrat (CDD ou CDI) conclu dans le cadre du nouveau "contrat unique d'insertion". Ces périodes ont pour objet de favoriser, par des actions de formation alternant enseignements théoriques et pratiques, le maintien dans l'emploi des salariés. Elle est mise en œuvre par l'employeur et le salarié. Cette période de professionnalisation vise en priorité l'obtention d'une qualification professionnelle. Son financement est assuré par l'OPCA auquel l'entreprise verse ses contributions.

 

Le Compte Personnel de Formation

Depuis la Réforme de la Formation Professionnelle et l'obligation, de la part des entreprises, de former ses salariés, le DIF s'est transformé en CPF (Compte Personnel de Formation), qui a pour objectif de permettre à tous les actifs de capitaliser des heures de formation à raison de 24 heures par an, jusqu'à 120 heures, puis de 12 heures par an jusqu'à la limite de 150 heures au total (ou plus en cas d'abondement).

Ce dispositif du CPF peut être mobilisé pour des actions précises : formations diplômantes, titres professionnels RNCP, CQP (certificats de qualifications professionnelles), certifications Bulats, PCIE, Voltaire, etc., toutes formations inscrites sur des listes officielles Copanef, ainsi que les formations relatives au "socle de connaissances et de compétences".

La grande particularité du CPF est que son utilisation est à l'initiative du salarié. Cela lui laisse donc la possibilité de suivre sa formation hors temps de travail en la faisant financer, sans avoir à solliciter l'autorisation de son employeur (sauf anondement).

Le CPF en e-learning est donc une formule bien adaptée à des initiatives individuelles.
Les heures de DIF non encore utilisées peuvent être cumulées au CPF, votre employeur (et/ou son OPCA) peut aussi abonder afin que vous puissiez suivre une formation de plus longue durée. 

 

Le CIF (Congé individuel de formation)

Le CIF permet à tout travailleur de suivre, à son initiative et à titre individuel, des actions de formation au cours de sa vie professionnelle.

Le salarié doit au préalable demander l’autorisation à son employeur de s’absenter de son poste pendant la durée de la formation.

Dans le cadre du CIF, la formation n’a pas obligatoirement de lien avec la fonction occupée et se déroule pendant le temps de travail. Le salarié peut profiter du CIF pour diverses raisons : reconversion, acquisition ou actualisation de nouvelles compétences, validation de diplôme, etc.

 

CIF hors temps de travail : dispositif "Formation hors temps de travail"

Ce dispositif offre désormais aux salariés (en CDI et ayant au minimum un an d'ancienneté dans leur entreprise) la possibilité d'obtenir le financement d'une formation en dehors de leur temps de travail. Il s'adresse à ceux dont la demande de CIF pourrait ne pas être financée, n'étant pas prioritaires, aux salariés qui travaillent à temps partiel ou à ceux désirant une formation hors temps de travail pour toute autre raison qui leur est propre. La démarche est confidentielle, l'employeur n'intervient pas et n'en sera pas informé. Elle ne génère aucune absence du poste de travail.

Dès lors, l’OPCACIF (ou FONGECIF) dont dépend le salarié peut à sa demande et sans transiter par l'employeur assurer la prise en charge de la formation. Ce dispositif s'adapte donc en priorité à des projets de reconversion ou réorientation ainsi qu'à la formation à distance.