Rédiger pour le web : contraintes d’ergonomie et de référencement – Comment-ça-marche

 

Rédiger pour le web : contraintes d’ergonomie et de référencement

 Publié par CommentCaMarche – Dernière mise à jour le 22 avril 2012

Comment bien rédiger pour le web ? Écrire les contenus d’un blog professionnel ou d’un site web d’entreprise exige la prise en compte de différents paramètres propres à l’écriture en ligne : comme l’ergonomie (confort de lecture), les règles d’optimisation du référencement, ou encore le choix des mots-clés et la gestion des liens. Voici quelques bonnes pratiques pour bien démarrer dans l’écriture web.

 

Définir une ligne éditoriale, planifier, mettre en place une veille

De cette étape dépend un certain nombre de procédés d’écriture qui seront mis en place pour la création de contenus (ex : ton des articles)

il est donc nécessaire au préalable de :

  • Définir et garder à l’esprit le profil type du lecteur auquel on s’adresse (âge, catégorie sociale, intérêt, connaisseur ou non du sujet, etc.)
  • Adopter un style/ton en conséquence (informatif, polémique, divertissant, etc.)
  • Définir la périodicité des publications : il est préférable de publier un contenu par jour, que plusieurs contenus de loin en loin (pour le référencement, mais aussi pour fidéliser le lecteur)
  • Sélectionner ses sujets à l’avance et les reporter sur une planning éditorial
  • Mettre en place un système de veille sur la thématique qui vous intéresse : Google Alertes, abonnements aux flux RSS de sites de référence, Google Tendances de recherche. Pour plus d’efficacité, vous pouvez regrouper l’ensemble de votre veille en utilisant certains outils, comme Netvibes par exemple.

 

Écriture web : contraintes de référencement naturel et d’ergonomie

L’importance du titre et de l’accroche

Le titre est l’accroche (ou « chapo ») sont les portes d’entrée des articles, et doivent donc être considérés comme des priorités en termes d’écriture.

Ils contiennent les mots-clés, qui reflètent le contenu de l’article et reposent sur plusieurs facteurs de référencement : comme les requêtes susceptibles d’être tapées par les internautes sur un moteur de recherche, pour accéder au contenu.

Le titre d’un article

Le titre renvoie ici à la balise <H1> <H1/>, qui dans le langage HTML, correspond au titre de premier niveau (il y en a 6), la plus importante pour le référencement.

Voici quelques règles simples et astuces concernant le choix des titres

  • Le titre doit être court dans la mesure du possible (70 caractères; 7 mots)
  • Il doit être incitatif : avec les mots-clés situés en tête. A noter : cet aspect est important pour les abonnés au flux RSS de votre site web
  • Le titre n’est pas nécessairement exhaustif (le message essentiel apparaîtra dans l’accroche)
  • Il fait l’économie (si possible) des mots sans valeur ajoutée du point de vue du référencement : articles, adverbe, jargon, acronymes, etc.
  • L’utilisation des deux points est une astuce efficace pour couper un titre, et raccourcir l’URL correspondante. Un exemple ici
  • Retravailler le titre en dernier, une fois l’article entièrement rédigé

 

L’accroche d’un article

L’accroche est le texte introductif à l’article situé au-dessous du titre, et qui comprend le message essentiel de l’article.

Elle doit donc être :

  • Différente du titre : elle ne répète pas les informations données dans le titre, mais les complète
  • Courte : généralement deux ou trois lignes
  • Elle doit contenir des mots-clés importants pour le référencement de l’article, placés dans le premier tiers de la phrase
  • A l’instar du titre, il est préférable de rédiger l’accroche en dernier

 

Le texte

Il est préférable d’opter pour un découpage en plusieurs paragraphes courts, pour offrir un meilleur confort de lecture.

Un bloc de textes trop ramassé peut décourager immédiatement la lecture, faisant ainsi monter le taux de rebond (pourcentage d’internautes entrés sur une page web et quittant le site juste après).

A noter : si vous disposez d’un éditeur HTML (ex : présent différents CMS, comme WordPress), il est très intéressant d’intégrer des intertitres ( <H2> </H2>) comprenant des mots-clés pour :

  • créer des respirations dans le texte
  • ajouter des mots-clés pour améliorer le référencement et faciliter le travail d’exploration des robots d’indexation.

L’insertion d’images peut également être un élément de fixation de l’attention du lecteur. Elles doivent dans ce cas apporter une réelle valeur ajoutée au texte. L’idéal est de privilégier les images en relation avec le contexte, bien contrastées, et faciles à interpréter.

Choisir les bons mots-clés

Pour optimiser le référencement de vos articles, ou même orienter le choix des sujets, il est utile de faire appel à un générateur de mots-clés, ou à un outil d’analyse de tendance des mots-clés :
Voir :

Google générateur de mots-clés
Google tendances des recherches

Vous pouvez également puiser dans les mots-clés appartenant à la « longue traîne » : c’est-à-dire des combinaisons de mots-clés pour lesquelles il y a moins de concurrence, et qui génèrent des visites plus « qualifiées » (plus pertinentes) vers vos pages web.

Optimiser les liens

Lire cet article sur la répartition des liens internes/externes et des liens retours.
Consultez nos articles connexes :

Créer un site en pensant à son référencement
Comment référencer son site
Référencer son site : les moteurs de recherche
Référencement : les critères de Google

Éviter le copier-coller de contenus

Depuis les récentes mises à jour de l’algorithme de Google (Panda), les sites web contenant du contenu dupliqué (copier-coller) d’autres autre sites web peuvent être lourdement pénalisé en termes de référencement.

http://www.commentcamarche.net/faq/33963-rediger-pour-le-web-contraintes-d-ergonomie-et-de-referencement

À propos de Xavier INGHILTERRA

Chargé de R. & D. en e-Learning (ICADEMIE) & Doctorant en SIC (I3m)
Ce contenu a été publié dans Culture Web 2.0, Ligne éditoriale pour le Web, Ressources pédagogiques, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Rédiger pour le web : contraintes d’ergonomie et de référencement – Comment-ça-marche

  1. Java dit :

    Simple, clair et concis voilà voilou

Laisser un commentaire